• +32 (0)67 79 07 68
  • info@unb.be

    Actualités

    Suivez notre actualité

    Communiqué de presse, 4 mai 2016

    Ce 2 mai 2016, à l’audience du Conseil d’Etat, relative à la demande de suspension de la non reconnaissance de l’UNB comme association professionnelle par la Ministre de la Santé publique , Maggie DE BLOCK, alors que l’UNB venait de plaider qu’il y avait urgence à suspendre sa non reconnaissance comme organisation professionnelle aux motifs de la fraude, des mensonges et du dénigrement dont l’actuelle Ministre de la Santé publique DE BLOCK fait montre à l’égard de la naturopathie non seulement, et plus largement dans son ensemble vis-à-vis des médecines complémentaires – en déclarant haut et fort qu’elles n’auraient pas plus d’effet qu’un bain chaud – ne voilà-t-il pas que, sur interpellation de l’Auditeur du Conseil d’Etat, il s’avère qu’en réalité la pièce déposée par l’Etat belge, s’agissant d’une lettre émanant de Madame la Ministre ONKELINX confirmant noir sur blanc que le dossier de l’UNB est « administrativement complet », est présente dans le dossier de Madame Maggie DE BLOCK dans une version autre de la lettre de Madame ONKELINX où de manière abracadabrante ont tout bonnement disparu les mots « administrativement complet » … CQFD, ou certainement de quoi faire impression sur le Président du Conseil d’Etat qui doit prochainement rendre son arrêt. »

     

    Prévenir plutôt que panser les plaies budgétaires

    Pour le FMI, la Belgique pourrait économiser plus de 13 milliards d'euros dans les dépenses sociales tout en réduisant le risque de pauvreté plus élevé que chez nos voisins. Conditionner l'accès aux soins médicaux pour les seuls patients « méritants » telle est la position de 70% des médecins en Belgique, selon les résultats d'un sondage réalisé par le site pour médecins Mediquality livrés par « Le Soir » du 25/02/2016.

    L'accès aux soins de santé conditionné à l'hygiène de vie ? A condition qu'une véritable éducation à la santé soit proposée au patient. Les professionnels de la santé compétents pour enseigner l'hygiène de vie sont les naturopathes.
    La ministre fédérale de la santé a hélas refusé d'agréer l'Union des Naturopathes de Belgique oeuvrant depuis 2001 pour la réglementation de la profession qui a donc saisi le Conseil d'Etat le 22 janvier dernier.

    L'UNB a déposé une plainte ce 22 janvier 2016 contre l'Etat belge devant le Conseil d'Etat : un recours en annulation de la décision de refus de la Ministre De Block d'agréer cette Union Professionnelle reconnue comme "Organisation professionnelle" de la naturopathie. Pas très "Open " Maggie...

    Le patient en a assez de patienter ! Voici l'article paru dans le magazine belge Bioinfo n° 158 de mars 2016

    Depuis 2001, l’Union des Naturopathes de Belgique œuvre pour la reconnaissance officielle de la profession et l’intégration de la naturopathie dans le système de soins de santé belge, conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

    Conformément à la loi Colla du 29 avril 1999 et la loi du 22 août 2002 confirmant l’arrêté royal du 4 juillet 2001 relatif aux pratiques non conventionnelles, l’UNB a introduit un dossier, en décembre 2013, qualifié d’ "administrativement complet" par l’ancienne Ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, en mars 2014, nous demandant néanmoins un document non mentionné dans la loi, la "liste détaillée des actes posés par les naturopathes" adressée à l’actuelle Ministre de la Santé, Maggie De Block le 6 mars 2015 qui a néanmoins refusé d’agréer l’UNB comme "Organisation professionnelle" de la naturopathie conformément à la loi en vigueur.

     

    Télécharger le communiqué de presse envoyé à l'agence Belga.