• +32 (0)67 79 07 68
  • info@unb.be

    Extrait de l'Introduction du document de l'OMS Benchmarks for Training in Naturopathy (WHO, 2010)

    (traduction libre) Version anglaise originale source « Page 1 »

    "En général, la naturopathie met l'accent sur la prévention, le traitement et la promotion de la santé optimale grâce à l'utilisation de méthodes thérapeutiques et les modalités qui favorisent le processus d'autoguérison - le vis medicatrix naturae. Les approches philosophiques de la naturopathie comprennent la prévention de la maladie, la stimulation des capacités de guérison inhérentes du corps, le traitement naturel de toute la personne, la responsabilité personnelle de sa santé, et l'éducation des patients dans les modes de vie favorisant la santé. La naturopathie mêle les connaissances séculaires des thérapies naturelles avec les progrès actuels dans la compréhension des systèmes humains et de santé. la naturopathie, par conséquent, peut être décrite comme la pratique générale des thérapies de santé naturelles."

    Fondements et principes

    La Naturopathie vise à l’écologie de la santé par l’éducation à la santé naturelle.

    Elle puise de solides racines dans un vaste patrimoine ancestral des médecines traditionnelles (essénienne, chinoise, ayurvédique, hippocratique,…) puis s’est développée aux Etats-Unis depuis plus de 150 ans et s’est structurée en Europe depuis près d’un siècle pour devenir aujourd’hui une discipline en pleine expansion, bien adaptée aux occidentaux, constituant ainsi une « médecine traditionnelle et complémentaire » selon l’OMS.

    La naturopathie, la médecine traditionnelle européenne, est une approche globale et systémique de la santé dans le respect des lois de la vie saine et de l'environnement.

    A la fois philosophie, science et art de vivre sainement,  elle se nourrit :

    • d'un savoir ancestral dont elle est issue, permettant d'apprécier la vitalité, le tempérament de chacun afin de rééquilibrer le terrain, stimuler l'énergie vitale et favoriser ainsi l'autorégénération par le recours aux dix agents naturels ;
    • et des connaissances scientifiques les plus pointues concernant la santé humaine et qui, au demeurant, confortent l'approche naturopathique (neuro-psycho-endocrino-immunologie, physique quantique, écologie scientifique notamment).

    Elle vise à promouvoir l'écologie de la santé par l'éducation à la santé naturelle dans le but de rendre autonome le consultant dans la gestion de sa santé au quotidien.

    Elle recouvre le champ de la prévention primaire active et, comme toutes les autres médecines non conventionnelles, fait partie des « écomédecines».

    Une approche globale

    La Naturopathie considère en tout premier lieu l’être humain dans sa globalité, dans ses différents aspects physique, énergétique, émotionnel, mental, socioculturel, etc...
Sur la base d'un bilan naturopathique, elle permet d'évaluer et de rééquilibrer le ou les plans, les sysrtèmes et organes perturbés et contribuer ainsi à rétablir l’harmonie entre eux.


    Par l’hygiène de vie avant tout, elle œuvre en toute connaissance des lois biologiques afin de stimuler les facultés naturelles d'autoguérison et d'autorégénération (la force vitale).

    Le/La Naturopathe, un/e éducateur/trice à la santé écologique

    Ses conseils, dans le cadre d’une pédagogie de santé et de bien-être, visent à améliorer la qualité de vie en accord avec les lois biologiques régissant notre vie et notre santé. 
Grâce à diverses techniques d’évaluation, le/la Naturopathe établit un bilan vital précis et s’oriente vers un rééquilibrage global du terrain.
Sur base de ce bilan vital, le praticien de santé naturopathe propose un programme d’hygiène vitale individualisé, qui vise à éliminer les surcharges (détoxination) ou les toxiques (détoxication), combler les carences (revitalisation), équilibrer les énergies voire à se régénérer aussi bien au niveau fonctionnel qu’organique. Il cherche à rééquilibrer l’alimentation, les rythmes biologiques (activités/repos), favoriser l’élimination physiologique naturelle, les activités corporelles, l’hygiène respiratoire, préconiser les soins par l’eau (bain locaux, généraux, sauna, etc.), l’utilisation à bon escient des harmonisants naturels (plantes, huiles essentielles, compléments alimentaires, etc.).

    Références de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS/WHO)

    Benchmarks for training in Naturopathy, WHO, 2010 (ISBN 978 92 4 159965 8).

    Stratégie de l'OMS pour la médecine traditionnelle pour 2014-2023, OMS, 2013, Genève (ISBN 978 92 4 250609 9).

    Perspectives politiques de l'OMS sur les médicaments, Médecine traditionnelle : Besoins croissants et potentiel, Genève, OMS, 2002, WHO/EDM/2002.4.

    Stratégie de l'OMS pour la médecine traditionnelle : 2002-2005, Genève, OMS, 2002,WHO/EDM/TRM/2002.1.

    Référence juridique

     « Médecines non conventionnelles et droit - La nécessaire intégration des systèmes de santé en France et en Europe » - Isabelle ROBARD éd. LITEC 2002 (épuisé).